L’Insoumise : les lunettes font de la résistance

Vous serez prévenus. L’Insoumise ne capitulera pas devant les diktats de la mode ! Elle ne courbera pas l’échine face aux défis de la création lunetière ! Avec son modèle optique MONO, la marque occitane adepte du savoir-faire artisanal dévoile son terrain de jeu. Son leitmotiv ? Repousser les limites de l’inventivité.

Pour y parvenir, son fondateur Stéphane Laffargue a mené sa petite guérilla. Le lunetier passionné s’est imposé le challenge de donner vie à ce qu’aucun autre n’avait réalisé jusqu’alors. Comme un coup d’État, L’Insoumise s’est insurgée contre les matériaux classiques et a préféré croiser le fer armée d’acier de Damas. D’ordinaire utilisé en coutellerie, ce solide mélange de carbone et de couches de métal soudées est si peu docile à manipuler qu’y placer des verres relève de l’exploit technique et créatif. Et pourtant la voilà, victorieuse, arborant fièrement sur ses branches indestructibles un motif à l’effet « tatoué » en guise de cicatrices de guerre. Obtenu par le traitement chimique de la structure, les stries envoûtantes ne dessinent jamais deux fois les mêmes figures. Une évidence, car en bon récalcitrant, chaque modèle de L’Insoumise se revendique être une pièce unique.

Rebelle peut-être, mais pas moins coquette. Reine des regards mutins, la monture se couronne d’une face en corne de buffle soigneusement polie. Elle exhibe une colorimétrie joliment contrastée de nuances claires et foncées, insufflant à l’ensemble un charme captivant à l’heure de battre des cils – ou en retraite ! Trêve de résistance, il faut se rendre… à l’évidence : MONO ne donne pas d’autres choix que de se laisser conquérir.

 

Découvrez les montures du lunetier Stéphane Laffargue

Crédit photo : Stéphane Laffargue

Si vous aimez, partagez ! Partagez cet article