L’usine Ellaps : dans les coulisses de la création des lunettes en métal de Jean-François Rey

Jean-François Rey nous révèle les secrets de la création de ses gammes métal, découvertes dans le premier épisode. Le design renversant de ces collections cache en effet un travail technique de précision, qui nécessite un savoir-faire particulier.

Tout commence dans une petite entreprise située à Champagnole, Jura…

Jetez un œil au savoir faire et à l'expérience de l'enseigne Jean-François Rey avec Lunettes Originales© Jean-François Rey

Le travail du métal, hautement technique, est développé par les professionnels de votre usine Ellaps. Depuis quand avez-vous investi dans cette usine ?

Nous travaillons avec cette manufacture depuis environ 15 ans, ces ateliers sont dédiés au travail du métal, au pliage et à la coloration. Nous avons racheté cette entreprise au moment où elle a fait faillite.

Vous avez ainsi permis de faire perdurer l’artisanat dans cette région historique. Est-ce l’une des raisons pour lesquelles vous réalisez cette étape en France, dans le Jura ?

Oui, car il reste très peu d’entreprises dans le Jura, le tissu industriel est réduit, et il faut le maintenir absolument : il suffit qu’on perde un maillon et tout le savoir-faire disparaît !
Ellaps est un petit atelier de 15 personnes spécialisé dans le métal, mais avec une maîtrise avancée des techniques les plus fines et exigeantes. C’est précieux…

C’est pourquoi nous avons eu la volonté de préserver ce maillage, en investissant dans une entreprise locale. Pour cela toute nouvelle commande est importante, chaque projet est un challenge !

LIRE LA SUITE

Le lunetier Jean-François Rey utilise les dernières technologies pour la conception de modèles optiques originaux© Jean-François Rey

Les possibilités techniques nourrissent ainsi la créativité. Une fois le design imaginé, comment se déroulent les différentes étapes de fabrication ?

Tout d’abord, nous concevons une maquette. En fonction du modèle, nous fabriquons les outils (moules, etc.) nécessaires à la fabrication de la monture en métal. Les plaques de ce matériau sont alors découpées, soit avec des machines traditionnelles, soit avec des techniques modernes de gravure chimique ou au laser : cela donne les pièces détachées de la monture, qui sont prêtes à être percées, sciées, polies, pliées…

Découvrez les étapes de fabrication des pièces uniques par le créateur Jean-François Rey© Jean-François Rey

Tous ces éléments sont ensuite assemblés par soudage laser ou classique. Là encore, nous associons des techniques modernes, et d’autres plus traditionnelles ! C’est là que les lunettes prennent leur forme définitive.

LIRE LA SUITE

Ne restent plus alors que les finitions… On peut parler d’environ 250 étapes de fabrication, nécessaires à la production d’une paire de lunettes ! Les montures passent donc dans de nombreuses mains, et dans différents ateliers, tous dans le Jura. De multiples savoir-faire complexes, où chaque réglage est spécifique…

La coloration est l’une des étapes essentielles, qui donne un aspect signature à vos gammes. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce travail ?

La coloration se fait par projection, comme pour une voiture, mais à petite échelle.
Ensuite chaque monture est reprise à la main, un travail long et délicat…
Pour la collection Boz en particulier, les finitions sont très minutieuses, pour arriver à créer une vraie richesse au niveau du nuancier avec cette grande variété de tons mats, dorés…

Ce sont souvent de jeunes femmes qui effectuent ces étapes avec des seringues, des professionnelles qui ont suivi une longue formation. Un véritable artisanat, qui nécessite une patience de dentelière… On est loin des cadences effrénées comme dans Les Temps modernes !

Coloration manuelle des lunettes optiques et solaires par la maison Jean-François Rey © Jean-François Rey

Mais aussi...